Le fichier des empreintes génétiques 

 

 

Une autre application rapidement déployable de FASE est la mise en place d'un fichier (national, européen ou mondial) des empreintes génétiques et digitales collectées par exemple par la police au cours de ses enquêtes. Ce fichier respecterait scrupuleusement les recommandations de la CNIL et permettrait de résoudre toutes les contraintes légales qui rendent difficile actuellement la mise en place d'un tel fichier, en dépit des efforts déployés par de nombreux acteurs qui souhaitent activement sa mise en place.

Il est possible de mettre en place une procédure spécifique qui permet indirectement de lever l'anonymat des fichiers FASE afin d'identifier le propriétaire d'une empreinte génétique ou digitale donnée.

Une telle procédure nécessite l'exécution d'un traitement informatique particulier qui pourrait être confiée à une entité spécifique de type tiers de confiance et réalisable uniquement sur décision d'un juge. Ceci afin de respecter scrupuleusement le droit à la vie privée prévu dans la loi et défendu par la CNIL.

 

C'est un logiciel américain qui est actuellement seul présent sur le marché " de la gestion des fichiers d'empreintes génétiques " et s'apprête à effectuer une mainmise à l'échelle mondiale sur les systèmes de stockage des empreintes génétiques. Il y a là une opportunité exceptionnelle de " mettre sur le marché " une solution française qui permettrait d'échapper à ce nouveau monopole US qui est en train de naître. Les dangers présentés par l'existence d'un monopole sur ce type de données sont innombrables.